Posted tagged ‘décès’

Affaire eau polluée de la SODECI : un décès

22 février 2010

Le DG de la SODECI

Il y a du nouveau dans l’affaire de l’eau polluée à Yopougon Coprim Zenith 2. Et malheureusement, ce ne sont pas de bonnes nouvelles. En effet, le journal Fraternité Matin, dans son tirage du vendredi 19 février dernier, a annoncé que dame Micheline Ayolio, 37 ans, habitant la villa 573, est décédée des suites de l’intoxication à l’eau polluée de la SODECI. Elle est morte d’une diarrhée persistante provoquant sa déshydratation après avoir consommé de cette eau.

Les habitants de la cité, informés de la présence de M. Marcel Zadi Kessi, PDG du Groupe CIE-SODECI, auraient tenté de le lyncher, pour manifester leur colère vis-à-vis de la situation. Celui-ci n’aurait dû son salut qu’aux forces de l’odre qui l’accompagnaient. Il aurait, pour tenter d’apaiser les habitants de Coprim, promis à la famille éplorée de prendre en charge la totalité des frais occasionnés par l’organisation des obsèques.

De mon point de vue, ce décès pose le problème de l’efficacité des mesures prises par la SODECI en faveur de ses victimes, notamment en ce qui concerne la surveillance médicale. En effet, les proches de la défunte ont affirmé dans un élément diffusé ce même vendredi au journal de 20h de la RTI, que deux jours durant, ils n’ont pas pu avoir les médicaments au lieu indiqué par l’entreprise. Ce qui me semble pour le moins bizarre, c’est qu’ils n’aient pas eu la présence d’esprit de la conduire dans un établissement sanitaire adéquat. Je ne comprends pas cette passivité. D’un autre côté, je me demande pourquoi la SODECI n’a pas tout simplement cherché un partenariat avec une structure sanitaire des environs de la cité pour la prise en charge des victimes. Aurait-elle minimisé les risques qui planaient sur la santé de ces personnes ?

Mais ce que je trouve vraiment désolant, dans cette affaire, c’est cette autre information selon laquelle certains habitants recevraient des propositions  de leurs connaissances qui souhaitent être déclarées comme vivant avec eux, afin d’empocher une plus grande indemnisation et de se la partager. Quelle honte ! C’est vraiment malheureux de voir combien la malhonnêteté et la cupidité semblent prévaloir sur la solidarité et l’envie de situer les responsabilité afin que pareille chose ne se reproduise pas. Vraiment dommage !

Karl

Bloggeur africain

Publicités