Côte d’Ivoire : conclusions de la dernière mission du FMI (du 04 au 18 mars 2010)

Mme Doris Ross, Chef de la Mission du FMI

Une mission du Fonds monétaire international (FMI), conduite par Mme Doris Ross, a séjourné en République de Côte d’Ivoire, du 04 au 19 mars. La mission a rencontré le ministre de l’Economie et des Finances, M. Charles Koffi Diby, plusieurs autres ministres, ainsi que des hauts responsables de la BCEAO, de l’administration publique, du secteur privé, des bailleurs de fonds et des partis politiques. Elle a été reçue en audience par le Président de la République, SEM Laurent Gbagbo. Des représentants de la Banque Mondiale et de la BAD ont participé à certaines discussions.
La mission a passé en revue la mise en œuvre du programme économique et de la stratégie de réduction de la pauvreté (DSRP) en 2009, appuyé par la Facilité élargie de crédit (FEC, antérieurement Facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance, FRPC) du FMI. Elle a actualisé les perspectives économiques de la Côte d’Ivoire tenant compte des récents événements sociopolitiques et des difficultés dans le secteur de l’électricité et mené des discussions avec les autorités en vue de la deuxième revue du programme appuyé par la FEC. Ces discussions se sont appesanties sur des ajustements nécessaires pour s’assurer que le programme économique de 2010 reste conforme à ses objectifs en matière de politique économique et sociale.
Au terme de cette visite, Mme Ross a publié la déclaration suivante aujourd’hui à Yamoussoukro… Lire la suite

Source : Le Patriote

Publicités
Explore posts in the same categories: Actualités, Côte d'Ivoire, Economie

Étiquettes : , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

One Comment sur “Côte d’Ivoire : conclusions de la dernière mission du FMI (du 04 au 18 mars 2010)”

  1. NTAH Claude Says:

    A la lecture du rapport succinct de Mme ROSS, les ivoiriens pourraient être fiers de leur gouvernement. Ce que je remarque est le FMI n’instruise/n’encourage pas les gouvernements à explorer certaines voies telles que la transformation des matières premières pour un décollage économique effectif.
    En ce moment, il y a du côté de la justice ivoirienne un mic- mac pour renverser un jugement prononcé contre la BAD par la cour suprême, finalement en sa faveur. D’ailleurs, c’est le plus gros dossier qui freine le retour de la BAD: IVOIR CAFE contre BAD. Et à mon avis, le FMI qui parle de bonne gouvernance devrait en dire un mot.
    Cela peut faire l’objet d’un article sur ton blog.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :