CEI : Youssouf Bakayoko remplace Mambé

M. Youssouf Bakayoko, nouveau Président de la CEI

Le cauchemar semble s’être terminé pour les ivoiriens, après la constitution de la CEI dans la nuit du jeudi 25 février dernier et l’élection de son tout nouveau président. « And the winner is… » M. Youssouf Bakayoko, du PDCI-RDA, comme son prédécesseur.

Cet homme est un diplomate chevronné qui, malgré son appartenance au plus vieux parti de Côte d’Ivoire aujourd’hui dans l’opposition, est reconnu pour ses qualités professionnelles et représente une des valeurs sûres du gouvernement sortant. En effet, à la tête du Ministère des Affaires Etrangères, M. Bakayoko a joui durant tout son mandat de la confiance du Président Gbagbo, et il se chuchote même qu’il aurait des accointances avec ce dernier.

En tout cas, quelles que soient les véritables opinions personnelles du nouveau président de la CEI, tous les ivoiriens l’attendent au tournant de l’impartialité pour enfin les conduire à des élections sans contestation, à l’issue desquelles des hommes (et des femmes) « nouveaux », commenceront à écrire les pages d’une nouvelle Côte d’Ivoire qui laisse enfin derrière elle ce passé récent chargé de tant d’incompréhensions.

Autant dire que ce n’est pas gagné d’avance, car les vrais problèmes sont toujours là, attendant de voir si M. Bakayoko et ses collègues auront la poigne nécessaire pour se départir chacun des desiderata de son parti, pour les aborder dans la plus stricte objectivité.

K@rl

Bloggeur africain

Publicités
Explore posts in the same categories: Actualités, Côte d'Ivoire, Politique, Réflexion, Société

Étiquettes : , , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

2 commentaires sur “CEI : Youssouf Bakayoko remplace Mambé”

  1. dez Says:

    slt karl
    juste pour dire comme l’autre « wait and see »

  2. moshe Says:

    Effectivement, tout le monde ayant les nerfs à fleur de peau et chacun soupçonnant son voisin, les moindres faits, gestes, idées du nouveau Président de la ‘nouvelle CEI’ seront disséqués sans ménagement; il aura donc besoin de toute sa hargne diplomatique pour mettre tout le monde d’accord: entre les exigences des partis politiques, celles des populations et celles de la communauté internationale, Mr Bakayoko naviguer avec art pour aussi préserver les intérêts économiques des uns et des autres. Autant dire, en répétant ce que vous avez dit plus haut: c’est pas gagné d’avance; so wait and see…
    __________moshe___________


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :