Elections en Côte d’Ivoire : une véritable pagaille organisée !

Robert Beugré Mambé, Président de la CEI

Depuis la tentative de coup d’Etat avortée du 19 septembre 2002, la Côte d’Ivoire est coupée en deux tant physiquement que politiquement (n’en déplaise aux théoriciens de la réunification et de la paix retrouvées). Physiquement car, malgré les avancées enregistrées depuis la signature de l’Accord Politique de Ouagadougou (APO) et la création de structures mixtes pour assurer la sécurité dans les zones Centre Nord Ouest (CNO), force est de constater avec amertume que l’autorité de l’Etat n’est pas encore établie dans cette partie du pays. Et politiquement, là c’est plus qu’évident, quand on considère les agitations des deux camps anciennement en guerre.

Ainsi, après les péripéties qui ont émaillé la période ayant précédé l’affichage de la liste électorale provisoire, les ivoiriens pensaient être sortis de l’auberge. Eh bien, c’était compter sans les difficultés qui ne cessent de se mettre en travers du chemin de la préparation des élections en Côte d’Ivoire. Et aujourd’hui, on se retrouve dans une situation où le cocasse le dispute à l’amateurisme.

Jugez-en vous-mêmes ! Depuis la mise au jour de l’affaire qu’il est désormais convenu d’appeler du nom du Président de la CEI (M. Robert Beugré Mambé), le front politique ne cesse de bouillir, comme si un clash couvait quelque part. En effet, après les accusations de la Mouvance Présidentielle à l’encontre de M. Mambé, à qui il est reproché d’avoir (tenté d’) introduit(re) 429.000 noms sur la liste définitive au mépris des procédures arrêtées pour le traitement de ces cas, les positions ne font que se durcir dans les deux camps. Le Ministre de l’Intérieur a saisi le Procureur de la République à l’effet de diligenter une enquête pour situer les responsabilités dans cette affaire, pendant que les dirigeants du RHDP ne cessent d’exprimer leur soutien au mis en cause. De son côté, le Secrétaire Général du PDCI, ancien parti au pouvoir (parti de feu le Président Houphouet Boigny), a décidé quant à lui de porter plainte contre le Ministre de l’Intérieur.

Et ce n’est pas tout ! Sur le terrain, les esprits s’échauffent dans les rangs des militants des deux tendances. Les partisans de la Mouvance Présidentielle, suspectant les autres de faire inscrire sur les liste électorales des personnes qui n’y ont par droit, sont accusées de dénonciations calomnieuses. Les partisans du RHDP se plaignent que certains ivoiriens (leurs militants) sont injustement exclus du bénéfice du droit de vote. Le comble, c’est ce qui est arrivé à la Commission Electorale Locale (CEL) d’Attékoubé (une commune d’Abidjan) : des individus (on affirme, avant toute enquête, qu’il s’agit de membres du RDR, le parti du Dr Alassane Ouattara), ont subtilisé les listings du contentieux après avoir fracassé la porte du local où ils étaient entreposés. Tout ceci ressemble étrangement à la période d’avant le 19 septembre 2002 où la question de l’ivoirité faisait ravage.

Et au lieu de prendre la chose au sérieux et de chercher au plus vite des solutions apaisées, la seule décision qui ait été prise, c’est de rallonger la durée du contentieux électoral de dix jours supplémentaires. Comme si dix jours allaient suffire pour résoudre les problèmes créés par des erreurs commises il y a plus d’un an quand, au début du processus, plus précisément au moment du choix des pièces permettant de se faire enrôler, on a préféré la facilité à la sureté. Voilà où cela nous conduit aujourd’hui.

Pendant ce temps, la communauté financière internationale s’impatiente. La récente visite du patron de la Banque mondiale, M. Robert Zoelick, présentée par certains média comme un satisfecit décerné au gouvernement, m’a plutôt paru comme un ultimatum : il a clairement lié l’atteinte par la Côte d’Ivoire du point d’achèvement de l’Initiative PPTE à l’organisation rapide des élections.

Vraiment, je ne sais pas pour vous, mais quand je regarde la situation, je me demande si 2010 sera vraiment l’année de la fin du cauchemar des ivoiriens !

K@rl

Bloggeur africain

Publicités
Explore posts in the same categories: Actualités, Afrique, Côte d'Ivoire, Politique, Société

Étiquettes : , , , , , , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

8 commentaires sur “Elections en Côte d’Ivoire : une véritable pagaille organisée !”

  1. OUATTARA Says:

    Charlie Dengui pourquoi tu as changé de nom ? Que passa les gens te cherchent avec torche ou quoi ? Bon week end. Tes articles sont bien.

  2. Moshe Says:

    Difficile de sortir d’une situation qui profite à ceux qui la gère, n’en déplaise au plus grand nombre.
    Le désordre qui est est très bien organisé est le propre des organisations mafieuses; et à bien y regarder les tentacules de cette pagaille ne sont pas loin de la structure des mafia.On commence à ressembler au Ghana ou au Nigéria d’une certaine époque avant les grands ‘cleanings’. Nous régressons, refusant désespérément que la Côte-d’Ivoire nous survive…Ce nombrilisme est un non-sens.
    ______________moshe_______________

  3. Mohamed OUATTARA Says:

    De quel OUATTARA s’agit-il ? Et qu’est-ce que vous avez à réfléchir à haute voix ?

  4. Steve Says:

    C’est vraiment la pagaille!! A qui cela profite t’il?
    Ce qui m’inquiète, c’est qu’avec la pression des institutions internationales, des élections à la vite pour contenter ses dernières ne soient organisées.

    Nous savons tous où cela mènera!

    Y a t’il suffisamment de sérénité chez dirigents ivoiriens pour gérer cette situation qui me parait pour le moins critique pour ceux qui aime la Côte d’Ivoire? Car à mon sens, tous les ingrédients sont réunis pour un cafouillage, c’est comme une véritable bombe à retardement.

    Ça couve, ça couve mais ça finira par exploser et je crois que cette fois-ci,les conséquences seront bien plus graves.

    Il semble que dans les deux camps, beaucoup rongent leur frein…

    • kgougouly Says:

      Oui, Steve, ça risque vraiment d’exploser et ça commence à me faire peur ! Figure-toi qu’il y a eu des échauffourées avant-hier dans la ville de Divo (centre ouest du pays), à cause de la demande par le FPI de la radiation de la liste électorale de 4.000 personnes soupçonnées de ne pas être ivoiriennes. Selon mes sources, il s’agirait de personnes qui serait détentrices de cartes de séjour et de cartes d’identité en même temps, raison pour laquelle le juge leur aurait demandé de lui présenter leur décret de naturalisation. C’est ce qui aurait mis le feu aux poudres. Va savoir dans quel pays ta famille vit…

  5. Alph Says:

    Ce qui me rend triste dans cette histoire, c’est que beaucoup d’ivoiriens, y compris parmi les grands leaders sont lâches et hypocrites! Lorsqu’une proposition vient du camp adverse, on la rejette MECANIQUEMENT, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Pour ensuite nous rendre compte qu’il aurait fallu adopter cette proposition. Ceux qui s’amusent à attiser la tension n’aiment pas la Côte d’Ivoire et veulent profiter de l’idiotie des (certains?)ivoiriens pour faire mains basses sur le pays. cette situation me rappelle étrangement une mise en scène jouée par l’artiste Aicha Koné aux premières heures de la crise. Dommage qu’après plusieurs milliards dépensés, on en soit encore là, à faire de la bouillabèse….Peut-être vivement une conférence nationale ou une solution radicale!
    Bien amicalement!!!

  6. kgougouly Says:

    Alph, je comprends parfaitement ton ras-le-bol. Mais si nous perdons notre sang froid et notre capacité à nous rassemblé autour du plus important, c’est-à-dire notre pays, je crois qu’on ne pourra pas arriver à quelque chose. Courage, il y a forcément une solution : continuons à y réfléchir objectivement.

  7. aimerLARCI Says:

    il est claire qu’il y a eu des empêchements de vote, fuites avec les scrutins et les bulletins, meutre sur des agents représentants du parti au pouvoir.
    on y était on a tous vu ça !!!
    alors soyons chrétiens véridiques et AMOUREUX de LA PAIX meme si… le LMP mérite d’avoir l’annulation des voix dans ces regions la !!!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :