Hausse des prix des carburants à la pompe : pauvres consommateurs !


Les automobilistes ivoiriens paieront le carburant plus cher au cours du mois de février 2010, parce que, vu l’augmentation des cours mondiaux du pétrole, le gouvernement a décidé de relever les prix à la pompe. Ainsi, l’essence super sans plomb voit son prix passer de 708F le litre à 739F (soit une augmentation de 4,4%), le gasoil de 593F le litre à 615F (+3,7%), et le pétrole lampant de 498F le litre à 522F (+4,8).
On est désormais habitué à ces fluctuations, vous me direz ! C’est vrai, depuis plusieurs mois déjà, à la faveur de la mise en œuvre du mécanisme d’ajustement automatique des prix, inscrit dans le programme financier conclu avec les Institutions de Bretton Woods, le gouvernement ivoirien fixe désormais de nouveaux prix à chaque début de mois.
Mais là où je trouve qu’il y a problème, c’est dans les nouveaux comportements adoptés par les participants au marché. Je ne sais pas si vous avez remarqué comme moi qu’à la veille des augmentations, comme par hasard (quelle coïncidence !), il y a toujours une pénurie de carburant dans la plupart des stations, même les plus grandes ! Et à l’inverse, quand on s’attend à une baisse des prix, ces stations essence se tuent pour servir les clients jusque tard dans la nuit. Ce comportement n’est rien d’autre que de la spéculation. Eh oui, nous sommes dans un pays où chacun peut faire ce qu’il veut, sans en être inquiété. Alors que ces comportements peuvent être bannis pour atténuer l’impact des fluctuations des prix sur le bien-être des populations.

Publicités
Explore posts in the same categories: Actualités, Côte d'Ivoire, Economie, J'aime pas !, Société

Étiquettes : , , , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

2 commentaires sur “Hausse des prix des carburants à la pompe : pauvres consommateurs !”

  1. moshe Says:

    Un des des aspects imprévisibles, c’est le comportement des transports en communs (privés surtout): ils ont tendance à revoir leurs tarifs à la hausse (rarement à la baisse); comment les pouvoir publics amèneront-ils ces opérateurs économiques à ajuster leurs prix DANS LE MEME SENS et LES MEMES VARIATIONS.
    Quelques fois les prix baissent SANS BRUIT, mais quand il y a augmentation, c’est TAMBOUR BATTANT.

  2. kgougouly Says:

    « Quelques fois les prix baissent SANS BRUIT, mais quand il y a augmentation, c’est TAMBOUR BATTANT. » Comment faire pour que les choses changent dans ce domaine ? Violente question !!!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :